Quel royaume, de Nohr ou d'Hoshido, gagnera la guerre qui les oppose ? Seuls vos choix sauront résoudre le conflit.
 

 :: Administration :: Parchemins :: Archivés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Flame of War, Astaroth

avatar
Messages : 9
Points de RP : 80
Date d'inscription : 21/06/2017
Race : Humain
Métier : Commandant
Nohr
Mer 28 Juin - 3:27

▬ ft. Ganondorf de Hyrule Warriors

Métier : Militaire, Commandant
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel

Carnation : https://pics.onsizzle.com/what-in-carnation-me-irl-15414814.png
Taille : 1m96
Corpulence : Baraqué

Cheveux : Orange flamboyants
Yeux : Jaune
Signe(s) distinctif(s) : Tatouage, tache de naissance, accessoire particulier, etc...

Autre : ...



Astaroth
Sans Titre • Hétérosexuel • 43 ans • Général • Nohrien
Questionnaire• Que pensez-vous de la guerre opposant Nohr et Hoshido ?
Mon roi ne croit pas à la paix, ses vassaux, mes supérieurs non plus. La paix se base sur un effort de bonne volonté, et même si les Hoshidiens en voulaient, ils peuvent bien aller se faire voir. Et encore: en tant que militaire, je suis bien placé pour savoir que même si nous prenions contrôle de tout le territoire, la paix demeurerait hors d'atteinte grâce aux incessantes révoltes. Pour résumer: il y aura toujours du boulot!
• Que pensez-vous des Laguz (Hommes-bêtes métamorphes) ?
Les hommes-bêtes, avec leurs crocs et leur griffes? Contre nos haches, nos épées et nos lances? Nos armures, nos archers et nos cavaliers? Leurs petites tribus contre nos armés organisées? Je vois un peu d'où ça sort; ils sont plus forts qu'un ours(!) et plus malins qu'un simple animal. Mais leurs avantages naturels ne font pas le poids face à nos armes et notre talent militaire. Il suffit de regarder une carte pour voir qui domine...

Mais tout de même, non ils ne me dérangent pas. En fait, j'adorerais les avoir de notre côté. Ils savent quand même bien se battre et bien dirigés pourraient avoir de la valeur sur un champ de bataille.
• Pensez-vous que les Dragons existent ?
Tu te fout de ma gueule, mon garçon? Tu viens de me poser une question qui reconnait les Laguz, avec leur tribus draconiques, et là tu me demande si je crois à leur existence? Qu'est-ce que tu crois?!

Et tiens, il y a un truc qui me vient à l'esprit. Même si j'y croyait pas, qu'est-ce qu'ils en ont à foutre, les dragons? Est-ce que le scepticisme les tue? Les empêche de me faire fondre le visage s'ils en ont envie? Non mais, c'qui faut pas entendre...
• Croyez-vous que les familles royales sont les descendants des dragons ?
Tiens, c'est pas bête, ça... Mais je vais te dire, dans le métier on entend beaucoup d'histoires sur les familles royales. Bien trop souvent, en fait, et même de gens qui sont trop sérieux pour que ce ne soit que des racontars. Est-ce que c'est parce qu'ils sont d'une lignée spéciale? Ça, c'est une autre histoire... Il n'y a pas ce prince avec un bouquin qui contrôle la gravité, les arbres et je sais plus quoi? Je crois plutôt qu'ils utilisent cette histoire de lignage pour cacher leurs plus précieux joujoux...

Quant à la mainmise sur le peuple... la vraie question serait plutôt qu'est-ce qui n'en est pas un moyen! Ils ont des armées, des forteresses, des engins de guerre, des armes légendaires... et des gars comme moi, tout ça pour que l'individu moyen comprenne facilement qui est en charge!
• Êtes-vous combattant ?
*L'homme en armure dévisage son interlocuteur.*Tes questions, elles ont un enjeu ou c'est un bête quiz juste pour poser des questions? À la prochaine de ce genre, moi je m'en vais.
• Quel rôle pensez vous pouvoir jouer en ce temps de guerre ?
*Soupire* Diriger mes hommes et combattre, probablement. Tu t'attends à quoi? Que je donne des tactiques détaillées? Par contre je ne te laisserai pas retourner bredouille, je vais te partager un peu ce à quoi la guerre ressemble pour moi et mon grade.

À être patient, surtout. Participer à une guerre implique beaucoup de planification et de préparation. Puis, il faut attendre encore. Certains sont plus que satisfaits de massacrer le premier venu, sans discrimination. Ceux là sont traités comme des bêtes par leurs compatriotes, et ne servent pas à grand choses d'autres que causer le chaos et mettre la merde partout.

En combat avec une armure lourde, c'est le même principe, mais de manière un peu plus concrète. Ceux qui montent à cheval ont plus d'options, mais suivent essentiellement la même base: Se montrer plus malin que l'ennemi qui croit pouvoir faire des ronds autour de moi en toutes impunités, alors que je n'ai besoin que d'un coup adroit et fulgurant pour renverser la situation. Il faut savoir aussi reconnaître et éviter ceux qui peuvent gâcher notre journée: dans mon cas, les armes perce-armures, et à peu près tout ce qui est magique.

Mais si je dois vraiment dire ce qu'est mon emploi, ça a toujours été simple, maintenant comme soldat tout comme dans mon ancienne vie de mercenaire: tuer. Tout le reste, c'est pour y arriver avant de se faire soi-même tuer.
• Êtes vous inquiets des conséquences que peuvent engendrer les batailles ?
Les conséquences? Quelles conséquences? Les bonnes? Les mauvaises? Économiques? Politiques? Environnementales? Individuelles? Pour qui? Moi? Nohr? Hoshido? Leurs Alliés? Nos Alliés? Les noble? Les paysans? Les soldats? Ceux qui survivent ou les familles des mourants? Tout a une conséquences, petit. Pourquoi, moi, je devrais m'inquiéter davantage de celles de mon travail. Toi tu ne t'inquiètes pas de poser des questions qui ne veulent riend dire, pourtant...

Bon j'en ai marre. Fini les questions.
MoralitéJe suppose que ma mentalité aura été influencée par la guerre, puisque c'est à peu près tout ce que je connais. La guerre, la guerre... cette impitoyable maîtresse si exigente. Si on est pas prudent, elle finit par tout nous prendre. La jeunesse, la richesse, les valeurs, jusqu'à ce qu'il ne reste que survivre... Quoique, soyons honnête,dans mon cas la loi du plus fort, l'ambition, la victoire, ce sont des valeurs qui se concilient bien avec la survie. Je crois qu'il est cependant plus judicieux de trahir... Pardon, sacrifier quelques hommes bien placés avant se retrouver acculé au pied du mur.

Il n'y a qu'une chose que je ne veux pas concéder, c'est que les hommes capables se doivent de diriger les autres, et inversement. Je méprise quiconque se laissant fléchir sous la gouverne d'un incapable qui le surclasse, et je refuse de permettre à un être inapte le droit de me dire quoi faire.

Pour résumer, la moralité... Je suis un serviteur du roi Garon. On dit que lorsqu'on choisit un serviteur, celui-ci peut être évalué selon trois qualités: intelligent, fort, et loyal. Cependant, le commun des mortels n'en possède fatalement que deux. Notre roi, par exemple, a choisi comme vassaux un homme loyal et intelligent mais faible, et un homme fort et loyal mais qui s'avère être Hans.

Je devrais vous demander à vous, plutôt: quelles sont mes deux qualités, et quel est mon défaut?

(Note: -Astaroth a un discours raisonnable, car c'est l'image qu'il veut projeter. Ce sont ses gestes qui révèlent sa vraie nature et dévoile ses mensonges.)
Histoire

Pour ceux d'origine modeste, la survie en Nohr est sans merci. La pauvreté est une constante dans la plupart des milieux, et la plupart des métiers de la terre n'offrent guère d'opportunité de recrutement, et encore moins de chances de prospérité. Les seules carrières qui demandent toujours de la main d'oeuvre sont en général des tâches physiques, à la limite du travail forcé, ou une carrière militaire; l'incessante machine de guerre nohrienne réclame sans cesse de nouvelles recrues pour soutenir les politiques belliqueuse de leur roi.

Pour la quasi-totalité de la populace du pays sombre, le seul accès possible à une instruction quelconque, passe par l'école militaire. On leur enseigne brièvement des bases d'enseignement (notablement, où est Hoshido et pourquoi ils sont nos ennemis), à lire les missives et autres instructions écrites, puis on s'occupe principalement à les former aux armes. Du moins, c'était ainsi que les choses se passaient à l'établissement où Astaroth a séjourné dans sa jeunesse.

Dans son cas, il avait été assigné pour devenir Chevalier, c'est-à-dire un soldat puissant, mais ultimement défensif, portant une armure complète. Les divers entraînement comportaient principalement des exercices physiques de force, négligeant presque entièrement les notions d'agilité ou de souplesse. Les étudiants étaient régulièrement roués de coups, et soumis à des conditions difficiles pour augmenter leur résilience. L'enseignement tactique avait également sa place, étant donné l'importance de cette classe de soldats sur le champs de bataille, dont le bon positionnement peut s'avérer vital. Rapidement, chacun reçut sa première armure de plaque, ainsi que l'interdiction formelle de la retirer en dehors des heures de sommeil.

Au bout de quelque semaine, quand leur carapace de métal commençait à devenir pour eux comme une seconde peau, on assigna aux recrues plusieurs exercices de course et d'endurance physique, afin d'être capable de suivre le rythme des unités plus légère peu importe les conditions. Ce n'est qu'ensuite que les futurs soldat ne commencèrent enfin l'apprentissage des armes. 

Astaroth finit par compléter sa formation et rejoindre le corps militaire de Nohr, où il fut assigné pendant de longues années dans des tâches diverses; souvent, les patrouilles de la frontière, où les éternelles tensions avec Hoshido pouvaient facilement mener au conflit armé, d'autres fois dans des campagnes à l'intérieur du royaume. Pendant près de vingt ans, Astaroth servit son pays obéit aux ordres de ses supérieurs.

Cependant, le soldat n'était pas satisfait. Alors qu'il peaufinait ses compétences martiales, l'écart entre lui et ses supérieurs qui lui disait quoi faire s'amenuisait. Parfois, on le dirigeait vers des portions du champs de bataille qui ne faisait à ses yeux aucun sens, et sa frustration grandissait chaque fois qu'on l'envoyait dans des manœuvres selon lui insensée. Ce ne sont pas toujours ceux qui le méritent qui sont promus, constata le guerrier, et parfois, la richesse ou l'ascendance prend le pas sur l'aptitude.

La dernière goutte fut lors d'une mission à Chève, il y a dix ans. Après que Garon y ait mené son embuscade désormais historique, prenant d'un même revers la vie de son rival Sumeragi et la jeune princesse, la nation connue pour son esprit chevaleresque trouvait la tactique de leur roi dans leur propre territoire... discutable. Peu désireux qu'on questionne ses agissements, le souverain donna l'ordre d'envoyer des troupes discipliner les citoyens.

La divisions où servait Astaroth était de celles mobilisées, et l'opération, jugée extrêmement simple, était dirigé par un noble placé par privilège, et qui n'avait pas la moindre idée du fonctionnement d'une armée. Ce qui devait être une simple démonstration de force a mal tourné et a dégénéré en conflit ouvert.

Ce fut une débâcle totale. Leur commandant, qui aurait déjà eu ses stratégies mises à l'épreuve par un ennemi conventionnel, n'avait pas pris en compte la prédilection des Chévois pour les combattants wyvernes et voyait chacune de ses tentatives de stratégies déjouées par ses adversaires. Au milieu du champs de bataille, la situation n'était pas meilleure pour Astaroth et ses camarades. Déjà inférieurs en manœuvrabilité, leurs troupes manquaient cruellement d'archers afin de contrer l'ennemi: la défaite était inévitable, la question était de réussir à survive à ce désastre martial.

Face à ce désastre, Astaroth devait prendre une décision. Lui et quelques compagnons d'armes ayant confiance en son jugement (ou manquant suffisamment de confiance en leur commandant) brisèrent les rangs, et se réfugièrent parmi les arbres d'une forêt avoisinante. C'est ainsi qu'ils purent échapper à ces troupes du ciel qui les décimaient, mais ce n'était pas non plus sans prix...

La fin des combats n'était pas synonyme de répit pour les survivants du massacre. Parmi les rescapés comptait également leur commandant, qui avait également le privilège de rejeter le blâme sur qui bon lui semble, surtout s'ils étaient coupable d'insubordination. Pour leur peine Astaroth et les soldats qui l'avaient suivi furent promptement congédiés: leur rang n'était pas assez élevé pour une démotion significative, et l'orgueil du noble froissé par la défaite réclamait une punition sévère.

Ne connaissant aucune vie en dehors du champs de bataille, la bande de renégats s'organisèrent en compagnie de mercenaire, dirigée par Astaroth lui-même: son jugement leur avait tout de même sauvé la vie dans le feu de l'action. Se nommant The Demon Boars, le groupe tailla tranquillement sa place. Au début, la troupe offrait ses service contre des armes, des vivres et de l'équipement, en échange de protection contre des bandits. Leur expérience et professionnalisme, cependant leur permis d'obtenir une certaine renommée, et bien sûr d'obtenir de meilleurs prix et contrats.  Étant peu nombreux, seulement huit hommes et femmes de différentes fonctions martiales, mais efficaces, ils étaient limités à des travaux spécialisés: protection, embûches, diversions et autres tactiques spécifiques.

Souvent, ils étaient le bras armé de nobles dans leurs petites guerres d'influences, ce qui attirait les représailles sur eux, leur employeurs étant bien sûr intouchables. Heureusement, l'or est une constante des deux côtés de la frontière, et ça devenait trop chaud à Nohr, il y aurait toujours des clients à Hoshido, et inversement. Les ennemis changeaient, mais étonnamment, les contrats restaient surtout les mêmes. C'était une période difficile, mais bonne. Malgré la constante des employeurs, il n'y avait personne qui donnait d'ordre à Astaroth, qui se faisait une expérience de meneur d'hommes.

Après une décennie d'une vie de mercenaires, le climat politique avait changé. La reine Mikoto venait d'être tuée, la guerre ouverte tant cherchée par Nohr approchait à grands pas, ce qui allait complètement changer leur clientèle. Le dernier contrat de la compagnie s'était avéré une arnaque, un guet-apens dont tous n'en avaient pas réchappé. Avec deux hommes en moins, Astaroth se rendait compte que le vent était en train de changer...

La compagnie réussit à obtenir une audience auprès du roi Garon pour offrir leur allégeance à son armée. Malgré leur succès indépendant, les Demon Boars n'étaient pas adverses à retrouver une carrières militaires, avec des ressources assurées et une structure bien établie. Ils avaient beaucoup à offrir aux forces nohriennes; tous de combattants de longue date, avec plus d'expérience contre les Hoshidiens que la plupart des soldats. Cela ne semblait pas être la préoccupation du roi, cependant. Regardant avec dédain les hommes agenouillés devant lui, il n'y avait qu'une seule question qui l'intéressait vraiment.

-Et donc, vous avez travaillé pour des Hoshidiens?
-Oui, Majesté...
-Soldats, tuez ces traîtres!


Un rictus malveillant apparut sur le visage d'Astaroth qui empoigna sa lance et l'enfonça à travers la poitrine de son second, maintenant devenu un obstacle à ses buts.
-Oui, Majesté!

Le chaos et le sang envahit la salle du trône, alors que les mercenaires tentaient de se défendre de leur capitaine qui s'était retourné contre eux sur une seule parole du roi. Au fur et à mesure que les hommes tombaient, les bruits de la frénésie du combat étaient remplacés par le son du rire satisfait et cruel du roi, qui admirait le travail de son tout nouveau serviteur...

Derrière le Masque

Pseudo Utilisé sur les Forums (PUF) : Melkor ou Therazan
Âge : 24
Sexe : Never ever depressed
Comment avez-vous connu le forum ? La grande sœur de ce forum a fermé avant qu'Asta ne soit validé... depressed
Qu'en pensez vous ? ...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 267
Points de RP : 2147483647
Date d'inscription : 28/04/2017
Race : Dieu
Métier : Maître du Jeu
Terres : Partout et nul part à la fois
Créateur du Monde
Voir le profil de l'utilisateur




Maître du Jeu
Créateur du Monde
Sam 1 Juil - 22:28
Tu es Validé !

Félicitation, tu es validé !

Nous avons accepté le caractère de ton personnage car nous pouvons nous rendre compte de son narcissisme et de ses autres "défauts" lors de sa propre description en homme "parfait". Cependant, il serait judicieux que tu fasses attention lors de tes RP's, de ne pas abuser de ce côte "parfait" de ton personnage ! Amuses-toi bien ici~

Ton avatar, ta classe, ton métier et ta race ont étés automatiquement recensés. Nous te conseillons d'aller te rendre dans le sous forums des demandes afin de trouver un rp à faire. Il est aussi conseiller de poster une fiche de relation.

Bon rp sur Fire Emblem Fates : Faith !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem Fates : Faith :: Administration :: Parchemins :: Archivés-
Sauter vers: